Collectif TE AO DESIGN

Contact : +33(0)6 07 70 55 50 - delphine@teaodesign.com

Blog

La communication associative pour Heirautini Nantes

La communication pour les associations

Voici un exemple concret sur le cheminement que j’applique dans ce domaine spécifique qu’est la communication pour les associations. C’est un cheminement unique car aucune association ne se ressemble. Il faut savoir comprendre l’esprit, l’identité et l’histoire de chacune pour en révéler le meilleur et l’authenticité. Avec des objectifs précis comme vous pourrez le constater, tout est possible. Sachez que pour Heirautini, mon implication est bénévole. Imaginez donc ce que je peux faire lorsque ce n’est pas le cas!

Un constat

Depuis sa création il y a déjà plus de dix ans, les années ont joué leur rôle dans la relation de fidélisation que peut avoir cette association avec ses adhérents. Mais l’environnement restait restreint et très ciblé vers la communauté tahitienne en métropole. Après une fracture interne au sein de ses dirigeants et la perte de nombreux adhérents, la relève a souhaité ouvrir davantage ses objectifs de communication à un plus large public.

Redéfinition des objectifs

Il s’est avéré dans les faits que ce n’était pas si simple pour eux. Comment? Qui? Quoi? Les bonnes questions même dans le désordre manquaient de réponse. Avec mon expérience et en tant qu’adhérente motivée fraîchement débarquée à l’époque, je me suis donc attelée à cette tâche. Dans un premier temps j’ai fait une rapide analyse des « dégâts », trier le bon du mauvais, rassembler les énergies internes pour savoir qui serait motivé à me suivre. Une communication associative ne peut véritablement fonctionner qu’avec des membres impliqués. Le premier objectif impérieux : fédérer de nouveaux adhérents. Pour cela il fallait rehausser l’image de marque de l’association et promouvoir ses activités.

La mise en place d’outils

J’entends dire à quel point tout est facile d’accès aujourd’hui. C’est vrai. Il paraît qu’utiliser des outils comme les réseaux sociaux ou bien mettre en place un blog est simple comme « Bonjour ». Si vous voulez… Tirer son épingle du jeu par contre est plus complexe. Il faut aussi savoir être patient et tenir bon le cap. Je prendrai un exemple concret pour illustrer mon propos, le site internet de l’association.

Un site internet

Outil incontournable d’une communication qui se respecte, le site internet est le miroir qui légitime votre présence « en vrai ». C’est dingue mais c’est ainsi. Pour cette première mission les débuts furent difficiles. D’abord parce qu’une multitude de petits sites et publications, fiches d’annuaire et j’en passe existaient déjà. Avec le temps ils étaient remontés en première position des moteurs de recherche lorsqu’on tapait « Heirautini » (soyons modeste, commençons par un mot clé simple), diffusant des informations erronées (mauvaise adresse, mauvais membres du Bureau etc…). Bien évidemment personne n’avait les codes d’accès voire même la moindre idée de qui pouvait bien les avoir. Impossible donc de supprimer ces contenus ou de les mettre à jour. Les bases étaient posées. Il était donc nécessaire de déposer un nom de domaine explicite et de créer un site à part entière qui allait devoir vivre et publier du contenu avec les bonnes informations pour remonter en tête de liste.

J’ai donc opté pour un blog que je trouve plus pertinent pour représenter l’image relationnelle de personne à personne puisque c’est notre cible ici. Mon choix de l’outil s’est porté sur WordPress. Après avoir défini un modèle et créé un style esthétique adéquat, www.heirautini.com est né… vide… Je suis donc devenue par la suite une matrice à produire du contenu. Je rédige absolument tous les contenus éditoriaux de ce site. J’en retire beaucoup de satisfaction personnelle mais ma disponibilité n’est pas celle que je souhaiterais pour le bien de l’association. Néanmoins, petit à petit, au bout d’une année, heirautini.com a dépassé les anciens résultats sur la toile, se propulsant en tête du mot clé « Heirautini ». Victoire!

Community management

Le premier outil de notre communauté associative est désormais en place. Maintenant on parle de réseaux sociaux? Le deuxième miroir qui légitime votre existence « en vrai »? Pour faire écho aux publications du site internet j’ai ouvert une page Facebook Heirautini, un profil Instagram Heirautini Nantes et une chaine YouTube Heirautini. Il y avait déjà un profil Heirautini sur Facebook qui m’a bien aidé. Classique et évident me direz-vous. Certes… Seulement pour faire vivre tous ces réseaux il faut donner de sa personne et de son temps. Si vous n’êtes pas prêt à vous investir ou quelqu’un d’autre, vous pouvez oublier. Soyez avertis. Aujourd’hui j’ai plus d’implication de la part de certains membres pour publier via ces médias et je m’en réjouis. Nous comptabilisons des fans très impliqués, qui relayent nos actualités et communiquent spontanément nos informations. Je privilégie de publier des événements qui nous permettent de rehausser l’image de marque de l’association et son implication à Nantes afin d’attirer des partenaires partageant nos valeurs. Pour cibler les jeunes concernant les activités en danse par exemple, je diffuse souvent des vidéos live Facebook qui montrent la fraîcheur et le dynamisme de cette activité. Je salue d’ailleurs la disponibilité des bénévoles et des membres qui se prêtent bien volontiers à cet exercice lorsque je suis là. Cela devient même une boutade : « Attention on va se retrouver sur Facebook! Tout le monde! » ;-). Quoi de mieux pour valoriser toutes ces belles énergies que de les montrer à tous? Rien, et ça fonctionne.

Identité visuelle

J’en viens maintenant au travail sur la forme, le dernier et non des moindres. Armée d’un magnifique logo depuis bien avant mon arrivée, il ne manquait plus que de nouveaux supports de communication à Heirautini. Nouvelles cartes de visite, banderole, flyers et affiches pour toutes les activités proposées comme les stages ou les spectacles. Cette tâche est aussi la mienne. Je compose des visuels inspirés de l’imaginaire tahitien tel qu’il fait voyager en métropole. C’est un juste équilibre entre le côté très typé de l’esthétique polynésienne et d’autres influences plus personnelles sans aucun rapport direct. Cette partie c’est ma petite sauce à moi, mon plaisir immédiat que je travaille presque en despote. J’espère sincèrement que mes créations visuelles pour Heirautini donnent de l’émotion à voir.

Nous avons également commencer à constituer une photothèque qui permet d’avoir une autonomie dans la production de contenu Print ou Web. Par ailleurs nous avons décidé de développer une gamme de produits comprenant des visuels créés spécialement pour nous par Tamato’Arts. Cette gamme de sacs et de mugs sera commercialisée lors de la prochaine Foire internationale de Nantes 2017. C’est une grande fierté d’avoir pu fédérer un illustrateur pour cela.

Les résultats

Depuis ces deux dernières années, Heirautini a doublé ses adhérents chaque année grâce notamment à sa visibilité sur Internet. C’est un succès. L’association met en place également de nouveaux partenariats qui lui permette de rayonner dans de nouveaux cercles grâce à sa présence affirmée sur les réseaux sociaux. Elle est sortie du triangle strictement polynésien pour s’ouvrir et être reconnue par un plus large en public. Il s’ensuit que rien de tout cela n’aurait de sens si au sein de l’association, il n’y avait pas de merveilleux membres créatifs, motivés, pleins de talent et prêts à partager généreusement leur temps. Cela n’aurait pas non plus de sens sinon pour promouvoir le mieux possible l’implication de chacun autour des valeurs de cette belle association. C’est une grande fierté pour moi que de faire partie de cette dynamique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *